A travers la lecture de ce premier livre, nous emmenons les enfants en promenade dans le monde des lettres. Les enfants sont heureux de découvrir chaque lettre, sa particularité et sa petite histoire.

Deux pages sont consacrées à chaque lettre, toujours de la même façon. C’est l’exercice de la répétition qui permet à l’enfant de comprendre le mécanisme de l’association lettre+voyelle.

La première page présente le personnage, sa particularité. Dans la majorité des cas un lien mnémotechnique a été créé afin de faciliter la mémorisation du son :

Sin le serpent fait sssss
Zey la mouche fait zzzzz
Monsieur Ba a un Ballon
‘Ayne le monstre essaye de faire peut en faisant ‘AAAAA

Mais cela ne peut pas toujours être le cas, certaines lettres n’existant pas en français. Nous avons allons fait preuve d’imagination et d’humour et c’est cela même qui fait que l’enfant retient la lettre : elle l’étonne ou l’amuse comme un personnage de livre ou de dessin animé. Il a donc envie de la retenir.

Les enfants retiennent ainsi très vite Qaf l’arc-en-ciel (qui se prononce avec un coup de glotte) car ils la trouvent belle
Dhel le dormeur qui les amuse avec sa bulle

Il s’agit pourtant de lettres difficiles à prononcer et à retenir. Mais par ces différents moyens, les enfants ne font plus de distinction entre les lettres complexes et les lettres simples.

La deuxième page est constitué de trois étapes :

Dans la première, les enfants découvrent la vraie forme de la lettre.

En fin de programme, les enfants peuvent lire des mots simples accompagnés de voyelles courtes.

Pour l’apprentissage des autres règles de lecture (voyelles longues, soukoun, tanwin…), la réalisation d’un tome 2 sera nécessaire.

X